BDot

La BDot a cinq graisses: Ultralight, Light, Regular, Bold et Heavy. Elle conserve son point hérité des polices matricielles, mais elle est beaucoup plus organique et étonnamment plus facile à lire, même pour de plus longs textes. Ce qu’il y a d’également intéressant, ce sont les effets de niveaux de gris entre Light et Regular en petits corps de texte.

André Baldinger

  • fr
  • /
  • en